Énorme coup de coeur pour les Daisy Sisters !

http://storage.journaldemontreal.com/v1/dynamic_resize/sws_path/jdx-prod-images/06c7b70c-e79b-41dd-ba0e-76750dffd8c5_ORIGINAL.jpg?quality=80&version=2&size=968x
(clique sur l'image pour voir la couverture en entier)



Titre : Daisy Sisters
Auteur : Henning Mankell
Édition : Seuil
Nombre de pages : 512 pages
Parution : Avril 2015
ISBN : 9782021030198





Été 1941, en Suède. Deux amies, Elna et Vivi, dix-sept ans, de condition modeste, s’offrent une escapade à bicyclette à travers la Suède en longeant la frontière de la Norvège occupée par les nazis. L’aventure, d’abord idyllique ? l’été de toutes les joies, de tous les espoirs ?, est de courte durée : Elna, violée, revient chez elle enceinte d’une petite fille qu’elle appellera Eivor. 1960. Eivor, dix-huit ans, en révolte contre sa mère, veut devenir une femme libre. Elle s’enfuit du village avec un jeune délinquant. Que lui réserve l’avenir ? Réalisera-t-elle son rêve d’indépendance et de liberté, et à quel prix ? En s’attachant aux destins d’une mère et de sa fille entre 1941 et 1981 en Suède, Mankell brosse le portrait de ces générations de femmes (épouses, mères, ouvrières) qui ont dû lutter avec leurs propres désirs et renoncements pour exister et se faire une place au cœur d’une société où s’élaborait le modèle suédois. 

Je voudrais remercier grandement Camille de Lectures Gourmandes pour m'avoir prêté ce livre et m'avoir permis d'en découvrir son incroyable histoire.

Elna et Evior. Evior et Elna. Deux générations de femmes que la vie n'aura pas épargné. Dans un premier temps, je m'attendais à découvrir les magnifiques paysages de la Suède à travers l'escapade à bicyclette des Daisy Sisters ou avec la fugue d'Evior en compagnie du délinquant Lasse Nyman, mais ce ne fut pas le cas. Pourtant, je n'ai pas été déçue. Parce que si ce n'est pas par les paysages que l'auteur nous donne à voir le pays, c'est bien par sa retranscription de la société des années 40 aux années 80 qu'il y arrive !

L'auteur nous décrit si finement la vie de ces deux jeunes femmes qui ont lutté toute leur vie pour obtenir leur indépendance, pour réaliser leurs rêves, dans une société où malheureusement l'égalité homme-femme n'était même pas envisageable, que cela en est réellement poignant.

Avec ce roman, on traverse les époques, les grandes périodes de l'histoire (la seconde guerre mondiale, l'expansion du communisme, l'apogée de l'industrie, la naissance du rock, etc.) et on voit ainsi évoluer les personnages dans leur milieu. On pourrait penser qu'avec les changements politiques et économiques, la génération d'Evior soit moins menacé que celle d'Elna, pourtant, malgré tous les efforts qu'elle a réitéré pour ne pas prendre le même chemin que sa mère, c'est comme ci il planait comme une fatalité au dessus d'elle.

Ce n'est pas une histoire facile à lire. Il y a des passages très fort qui vous serre le cœur, qui vous donne envie de crier au scandale. J'ai vraiment eu de la peine mais aussi tant d'admiration pour ces deux personnages qui ont vécu des choses abominables et qui pourtant ont continué d'avancer coûte que coûte, parce que, comme le disait Rune, le père d'Elna et grand-père d'Evior, du courage il faut en avoir parce qu'on est obligé d'en avoir. Même lorsque le sort semble s'acharner contre vous.

J'aurais peut-être aimé voir un peu plus l'évolution d'Elna après qu'Evior ai quitté le cocon familiale, sinon je n'ai vraiment rien à redire de ce roman. Je vous le conseille vivement car Henning Mankell nous livre ici un joli portrait de femmes du XXème siècle.

Pauline, fondatrice de Mangeons les livres

Étudiante en Lettres/Communication/Cultures numériques, j'ai lancé ce blog en 2015 afin d'échanger avec vous sur mes lectures. Cela représente comme une sorte de compromis pour moi qui suis à la fois « geek » et rat de bibliothèque. Si vous souhaitez me contacter, vous pouvez m'envoyer un email à mangeonsleslivres@gmail.com, et/ou me rejoindre sur mes réseaux sociaux.

1 commentaire:

  1. De rien! :P Comme tu l'écris, même si quelques attentes (sur les paysages etc...) n'y étaient pas, c'est vraiment une très belle lecture :)

    RépondreSupprimer

Instagram