Un manque de cohérence chez Musso

http://a137.idata.over-blog.com/3/77/06/05/4.Livres-couvertures-2/Sauve-moi---Guillaume-Musso.jpg
(clique sur l'image pour voir la couverture en entier)



 Titre : Sauve-moi  
Auteur : Guillaume Musso  
Édition : Pocket  
Nombre de pages : 528 pages   
Parution : Octobre 2013
ISBN : 9782266245777


 


Le plus difficile n'est pas de rencontrer l'amour, c'est de savoir le garder. Un soir d'hiver en plein coeur de Broadway, Juliette, jolie Française de vingt-huit ans, croise la route de Sam, un jeune pédiatre new-yorkais. Par crainte de le décevoir, elle lui cache qu'elle multiplie les petits boulots en nourrissant des rêves d'actrice. Par peur de s'attacher, il prétend qu'il est marié alors que sa femme vient de mourir. Malgré ce double mensonge, ils vont s'aimer le temps d'un week-end intense, magique, inoubliable. Mais Juliette doit retourner à Paris et Sam ne sait pas trouver les mots pour la garder à ses côtés. À peine l'avion de la jeune femme a-t-il décollé, qu'il explose en plein ciel. Pourtant, leur histoire est loin d'être terminée...  
 
Dernièrement, avec le stress des derniers examens, j'ai eu envie de me replonger dans un roman de Musso parce que, il faut l'admettre, ce n'est pas de la grande littérature, mais c'est le genre de récit qui change les idées. C'est simple, fluide, ça se lit tout seul.

Alors, lors de mon dernier passage à la bibliothèque, quand j'ai vu Sauve-moi, je n'ai pas hésité une seule seconde. Peut-être aurais-je dû ?

Ce n'est pas que je n'ai pas aimé l'histoire. C'est juste que j'ai trouvé ça trop...fouillis et parfois incohérent. Au final, Juliette, qui dans la quatrième de couverture semble être l'un des personnages principaux, n'apparaît presque pas. Et pour le peu qu'elle apparaît, j'ai trouvé l'histoire d'amour trop rapide, trop niaise, presque improbable (à vrai dire, je ne suis pas fan des histoires « love at first sight »). Les seuls personnages qui m'ont vraiment intéressé, qui semblaient avoir une vraie histoire à raconter, n'apparaissaient qu'en second plan.

Au final, j'ai rapidement deviné la fin, ce qui auparavant ne m'était jamais arrivé avec Musso. En effet, ce que j'aime bien à la base chez cet écrivain, c'est les retournements de situation à la fin de ses romans qui nous font perdre la tête. Mais je n'ai pas retrouvé cela dans Sauve-moi, dommage.

Pauline, fondatrice de Mangeons les livres

Étudiante en Lettres/Communication/Cultures numériques, j'ai lancé ce blog en 2015 afin d'échanger avec vous sur mes lectures. Cela représente comme une sorte de compromis pour moi qui suis à la fois « geek » et rat de bibliothèque. Si vous souhaitez me contacter, vous pouvez m'envoyer un email à mangeonsleslivres@gmail.com, et/ou me rejoindre sur mes réseaux sociaux.

2 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu de Musso et je voudrais bien m'y mettre. Mais je ne pense pas commencer avec celui-ci du coup :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux commencer Musso je te conseille plutôt La Fille de Papier, j'avais vraiment bien aimé celui-ci :)

      Supprimer

Instagram