Début et ascension d'une danseuse étoile

http://bd.casterman.com/docs/Albums/39410/9782203026131.jpg
(clique sur l'image pour voir la couverture en entier)





Titre : Polina
Auteur : Bastien Vivès
Édition : Casterman
Nombre de pages : 210 pages
Parution : Mars 2011
ISBN : 9782203026131






Il faut être souple si vous voulez espérer un jour devenir danseuse. Si vous n'êtes pas souple à 6 ans, vous le serez encore moins à 16 ans. La souplesse et la grâce ne s'apprennent pas. C'est un don. Suivante...

Toujours dans ma quête à la découverte de la bande dessinée, je vous présente aujourd'hui Polina de Bastien Vivès qui m'a été vivement conseillée par une amie. Je dois admettre que j'ai hésité avant de l'emprunter à la bibliothèque parce que les dessins me plaisaient moyennement. Cependant, j'adore la danse, je trouve qu'il n'y a rien de plus beau qu'une danseuse classique, et puis, Polina, c'est mon homonyme russe alors je me suis dit que c'était une raison suffisante pour finalement me laisser tenter.

Même s'il m'a fallu un peu de temps pour appréhender l'histoire, je l'ai beaucoup apprécié. On suit Polina à travers toutes ses années d'apprentissages, ses expériences, ses voyages, ses différents spectacles. D'ailleurs on s'attache assez rapidement à son personnage bien qu'on ne sache pas grand chose d'elle à part sa passion dévorante pour la danse. Le deuxième, et pour ma part, seul autre personnage marquant de l'histoire, est celui de monsieur Bojinski, le premier vrai professeur de danse de Polina. Même s'il semble très rigide et plutôt effrayant, on réalise au fur et à mesure de l'histoire que dans le fond ce qu'il souhaite c'est simplement de voir ses élèves réussir. On apprend à l'apprécier au fil des pages, bien plus que beaucoup d'autres personnages, qu'ils soient récurrents ou passagers.

Les années s'enchaînent rapidement sans que l'on s'en aperçoive. On vit les bons moments mais on souffre aussi avec Polina dans les moments difficiles, parce qu'à travers ces pages, on réalise vraiment à quel point ce milieu n'est pas facile. Pas facile du tout. La danse demande beaucoup de travail et de rigueur, et je ne sais pas si c'est l'histoire ou les dessins, ou peut-être les deux, mais je trouve que cela se ressent énormément dans cette bande dessinée. J'ai vraiment été transporté dans ce monde. Et c'est aussi pour cela que je reste un peu mitigée sur les dessins. Ils ne me plaisent pas vraiment et en même temps ils dégagent quelque chose de tellement fort, de tellement puissant. C'est léger et gracieux. Je pense que c'est exactement ce qu'il fallait pour retranscrire les émotions et les sentiments de ce récit.

Je vous conseille donc vivement cette bande dessinée. Ne vous laissez pas avoir par les dessins, plongez-vous dans l'histoire et laissez-vous entraîner par la danse de Polina.

Comme d'habitude, je vous laisse quelques extraits ci-dessous pour que vous puissiez apprécier le travail de l'auteur, et peut-être, je l'espère, vous laisser tenter par l'ouvrage.


Pauline, fondatrice de Mangeons les livres

Étudiante en Lettres/Communication/Cultures numériques, j'ai lancé ce blog en 2015 afin d'échanger avec vous sur mes lectures. Cela représente comme une sorte de compromis pour moi qui suis à la fois « geek » et rat de bibliothèque. Si vous souhaitez me contacter, vous pouvez m'envoyer un email à mangeonsleslivres@gmail.com, et/ou me rejoindre sur mes réseaux sociaux.

2 commentaires:

  1. Très chouette article ! Je n'ai pas lu celui-ci mais je te conseille Dans mes yeux du même auteur, il vaut aussi le détour :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! J'irais jeter un coup d’œil dans ce cas ! :)

      Supprimer

Instagram