Que feriez-vous si un jour vous vous réveilliez sans souvenirs ?

http://www.pariscilaculture.fr/wordpress/wp-content/uploads/2012/05/page-blanche_bagieu.jpg
(clique sur l'image pour voir la couverture en entier)



Titre : La page blanche
Auteur : Boulet, Pénélope Bagieu
Édition : Delcourt (Mirages)
Nombre de pages : 176 pages
Parution : Janvier 2012
ISBN : 9782756026725





Une jeune femme reprend ses esprits sur un banc sans se rappeler ni de son nom ni de ce qu'elle fait là. Menant l'enquête tant bien que mal, elle tente de recouvrer la mémoire et de retrouver son identité. Mais que va-t-elle découvrir ? Un passé romanesque fait de drames et de romances ou l'existence banale d'une femme ordinaire ? Et dans ce cas, saura-t-elle devenir quelqu'un après avoir été quelconque ? 

Entre deux révisions de partiels, j'ai vraiment ressenti le besoin de lire autre chose que ce qui est prévu par mon programme de licence de Lettres. Vendredi, je me suis rendue à la bibliothèque et je me suis souvenue que Yna (Marcelpois) m'avait conseillé les BD de Pénélope Bagieu. Je n'ai pas trouvé Cadavre Exquis ni les Joséphine, cependant, il y avait La page blanche. Le scénario est de Boulet, mais c'est Pénélope qui a fait toutes les illustrations, alors même si ce n'est pas entièrement le fruit de son travail, je me suis quand même laissé tenter.

Ce livre raconte l'histoire d'Eloïse Pinson, une jeune libraire parisienne, qui un soir se réveille sur un banc en plein Paris sans avoir conserver le moindre souvenir. Elle ne sait plus du tout qui elle est, ce qu'elle fait là, pourquoi cela est arrivé. Elle ne reconnaît plus ses amis ni ses voisins, pas même sa famille. Elle va alors se mettre à fouiller tous les recoins de son appartement, ses papiers, son ordinateur, toutes les traces qu'elle aurait pu laisser auparavant. Mais, d'abord obnubilé par l'idée de retrouver son identité, elle va vite réaliser que cette amnésie n'est peut-être pas une si mauvaise chose.

J'ai adoré le concept. L'histoire est très courte, elle se déroule sur quelques jours seulement, et pourtant cela n'en reste pas moins bon. L'amnésie semble être l'une des pires choses qui puissent nous arriver, et pourtant, parfois, peut-être que tout recommencer à zéro pourrait faciliter les choses ? 

Le tout est raconté avec beaucoup d'humour. J'ai notamment bien apprécié les passages où l'on peut voir les scénarios qu'imagine Éloïse concernant son accident (était-elle en fuite ? ou bien un agent fédéral ?). Il y a également une double page qui m'a fait vraiment rire : elle représente un petit florilège de clients en librairie et des questions qui sont (souvent) posées. Ayant moi-même était libraire à quelques reprises, je peux vous assurer que j'ai entendu ce genre de choses plus d'une fois !

Sinon concernant les dessins, ils sont assez sympa et collent bien à l'histoire et au personnage je trouve. Son coup de crayon est assez simple mais léger et agréable, et surtout très coloré ! Ça me donne donc vraiment envie de lire d'autres de ses bandes-dessinées. La prochaine fois je tenterais sûrement un ouvrage qu'elle a entièrement écrit et dessiné.

Comme toujours, je vous laisse un petit aperçu des dessins :



Pauline, fondatrice de Mangeons les livres

Étudiante en Lettres/Communication/Cultures numériques, j'ai lancé ce blog en 2015 afin d'échanger avec vous sur mes lectures. Cela représente comme une sorte de compromis pour moi qui suis à la fois « geek » et rat de bibliothèque. Si vous souhaitez me contacter, vous pouvez m'envoyer un email à mangeonsleslivres@gmail.com, et/ou me rejoindre sur mes réseaux sociaux.

2 commentaires:

  1. Oh merci pour le lien ! Je suis contente que tu ai apprécié cette BD-ci. Pour ma part, c'est pour l'instant, celle que j'ai le moins aimé, je suis restée un peu sur ma faim. J'espère que tu auras l'occasion de lire d'autres livres de Pénélope Bagieu, j'ai très envie de connaitre tes avis :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de soucis, c'est toi la première à m'en avoir parlé donc c'est normal :) c'est vrai que j'ai été surprise de la fin, mais au final je trouve que ça correspond bien à l'idée du livre... Mais peut-être que quelques pages en plus auraient été préférables pour mieux amener la fin :)

      Supprimer

Instagram