De l'ère Taishô à l'ère Shôwa : retour sur l'enfance de Tomoji Uchida

http://media.senscritique.com/media/000008524680/source_big/Elle_s_appelait_Tomoji.jpg
©ruedesèvres (clique sur l'image pour voir la couverture en entier)



Titre : Elle s'appelait Tomoji
Auteur : Jirô Taniguchi
Édition : Rue de Sèvres
Nombre de pages : 174 pages
Parution : Janvier 2015
ISBN : 9782369811312 





Taniguchi met ici en scène la rencontre entre deux adolescents dans le Japon de l’entre-deux guerres (1925-1932). Tomoji vit dans la campagne au nord du mont Fuji, tandis que Fumiaki fait ses premiers pas de photographe à Tokyo. L’auteur nous fait découvrir avec sa sensibilité habituelle ce qui va unir ces personnages. Une histoire inspirée de personnages réels qui fonderont par la suite une branche dérivée du bouddhisme.

C'est typiquement ce genre d'ouvrage qui me donne envie de partir à la découverte du Japon. Je ne connaissais Jirô Taniguchi que de nom, je n'avais jamais lu l'un de ses livres, et apparemment celui-ci n'est pas le meilleur, pourtant j'ai vraiment été transportée du début à la fin.

Ici, l'auteur retrace l'enfance de Tomoji Uchida, une jeune femme vive et courageuse, qui deviendra par la suite une figure importante de la religion bouddhiste. C'est d'ailleurs suite à la sollicitation de certains fidèles du temple qu'elle a construit avec son mari que ce livre a vu le jour. Mais comme nous l'explique Jirô Taniguchi dans une interview à la fin de cette bande dessinée, il n'est pas question ici de religion, ou de dépeindre les croyances des Uchida : « L'angle que j'ai choisi de privilégier, si vous voulez, c'est le parcours de vie qui a façonné la personnalité de Tomoji, et qui l'a finalement conduite à choisir la voie de la spiritualité. ». 

Nous voilà donc plonger dans la campagne japonaise au cœur des années 20, entre les monts Yatsugatake, Kaikomagatake et Fuji. L'enfance de Tomoji est très modeste : dès son plus jeune âge, elle vient en aide à sa famille, travaille aux champs, tout en parcourant chaque jour des kilomètres et des kilomètres à pied pour rejoindre son école. Elle ne se repose que très peu et pourtant, malgré les difficultés, elle reste souriante, humble, et ne se plaint jamais de sa condition.

Au final, c'est une vie assez paisible que nous dépeint Jirô Taniguchi, ponctuée de certains événements dramatiques, mais il n'y a pas de réels rebondissements dans ce livre. Mais c'est aussi ce qui fait son charme, c'est ce qui nous permet de vraiment nous mettre dans l'ambiance de cette vie rurale. Ambiance retranscrite également par des dessins très traditionnels qui s'accordent parfaitement à l'histoire.

En fond, on retrouve aussi le début d'une histoire d'amour, celle entre Tomoji et son futur mari Fumiaki. Tout commence par une rencontre ratée, mais cela ne les empêchera pas de finalement se retrouver un jour, comme une évidence après tant d'années. En effet, même si on ne sait que peu de choses sur Fumiaki dans cet ouvrage, l'auteur nous donne suffisamment d'informations pour nous prouver que ces deux-là étaient fait pour se rencontrer.

En quelques mots, c'est doux, léger, reposant. Cela donne comme une vague d'air frais à notre époque où l'on ne voit plus vraiment la beauté qui se cache dans notre quotidien.



Pauline, fondatrice de Mangeons les livres

Étudiante en Lettres/Communication/Cultures numériques, j'ai lancé ce blog en 2015 afin d'échanger avec vous sur mes lectures. Cela représente comme une sorte de compromis pour moi qui suis à la fois « geek » et rat de bibliothèque. Si vous souhaitez me contacter, vous pouvez m'envoyer un email à mangeonsleslivres@gmail.com, et/ou me rejoindre sur mes réseaux sociaux.

3 commentaires:

  1. J'aimerais bien relire un ouvrage de Jirô Taniguchi, je n'en ai lu qu'un mais je me souviens avoir ressentie ce côté reposant que tu évoques à la fin de ton article :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vraiment ce qui ressort de son livre je trouve! En tout cas si tu aimes son travail, tu devrais aimer Elle s'appelait Tomoji :)

      Supprimer

Instagram