Il faut sauver la forêt de bambous !

http://www.catart.it/wordpress/wp-content/uploads/2017/01/A13n9JkB0-L.jpg
©Rue de Sèvres (cliquez sur l'image pour voir la couverture en entier)

  
 Titre : Fleur de bambou,
les larmes du grand esprit
Auteur : Richard Marazano, Cat Zaza
Édition : Rue de Sèvres
Nombre de pages : 52 pages
Parution : Mars 2017
ISBN : 9782369811930




Horreur ! Malheur ! Un phénomène rare vient de se produire dans la vallée : les bambous fleurissent. Les animaux sont affolés devant ce spectacle, certes magnifique, mais annonciateur d'un terrible désastre : la mort des arbres. Ils n'ont que peu de temps pour s'organiser et sauver leur paradis. Comment faire ? Panda Roux propose une solution, la seule semble-t-il. Selon la légende, le Grand Esprit créateur de la forêt primordiale possède des graines magiques. Accompagnés de la Fouine (volontaire un peu forcé) et de la Fille des Hommes (bien moins féroce que sa réputation), ils vont entreprendre un périple qui s'annonce difficile et dangereux. L'horizon s'ouvre devant eux, promesse d'inconnu. Ce qui est certain, c'est que les épreuves et les rencontres seront déterminantes.

J'ai découvert cette bande dessinée en me promenant dans les allées du salon du livre de Paris. Intriguée par les dédicaces réalisées par la dessinatrice, j'ai succombé à son talent. Parce qu'il faut l'admettre, cet ouvrage est vraiment superbe graphiquement parlant !

Les dessins sont doux, agréables et subliment vraiment le récit. En effet, le thème de l'histoire fait échos aux problèmes écologiques actuels et encourage d'une certaine façon la protection de l'environnement. On retrouve donc de nombreuses planches dans les tons vert et bleu qui apportent un côté assez paisible, naturel à l'histoire et qui mettent en avant la beauté des paysages. En ce qui concerne les personnages, le coup de crayon reste tout aussi gracieux. Les animaux sont personnifiés et dotés de qualités humaines, ce qui donnent un côté assez fantastique et enfantin à l'histoire. Coup de cœur pour le personnage du Panda Roux que je trouve vraiment adorable !

Quant au récit, j'ai beaucoup apprécié le côté légendaire qui apporte une touche de magie à l'histoire. Cela est également mis en avant par la carte que l'on retrouve au tout début du livre, représenté à la manière d'une carte au trésor ou d'un parchemin retraçant les diverses aventures de nos personnages. Cependant, je trouve que les événements s'enchaînent trop vite. On a l'impression que les personnages passent tous les obstacles sont grandes difficultés, ce qui est dommage selon moi. Après, je pense qu'il faut prendre en compte le fait qu'il s'agisse d'une BD jeunesse et donc que ce format assez court est justifié. De plus, il s'agit d'un premier tome, ce qui laisse entendre que d'autres aventures sont à venir.

En somme, c'est une bande dessinée vraiment sympathique et qui, à mon avis, plaira beaucoup aux plus jeunes.
©Rue de Sèvres

Pauline, fondatrice de Mangeons les livres

Étudiante en Lettres/Communication/Cultures numériques, j'ai lancé ce blog en 2015 afin d'échanger avec vous sur mes lectures. Cela représente comme une sorte de compromis pour moi qui suis à la fois « geek » et rat de bibliothèque. Si vous souhaitez me contacter, vous pouvez m'envoyer un email à mangeonsleslivres@gmail.com, et/ou me rejoindre sur mes réseaux sociaux.

2 commentaires:

  1. En effet, les illustrations retiennent l'oeil ! Je ne connaissais pas du tout et ça m'a l'air très mignon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vraiment adorable, ce n'est pas la BD de l'année mais c'est sympa à lire :)

      Supprimer

Instagram