Un petit soleil venu tout droit du Pérou

https://unecaseenplus.fr/wp-content/uploads/2016/04/1933_couv-900x1300.jpg
©Grand Angle (cliquez sur l'image pour voir la couverture en entier)



 Titre : L'adoption, Qinaya
Auteur : Zidrou, Arno Monin
Édition : Grand Angle
Nombre de pages : 62 pages
Parution : Mai 2016
ISBN : 9782818936030




Le résumé de l'éditeur :

L’amour ne se vole pas. L’amour ne s’achète pas. L’amour se mérite. Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.

Mon avis :

Après en avoir entendu parler partout sur YouTube et sur la blogosphère, je me suis enfin laissée tenter par cette bande dessinée pleine de douceur que j'ai énormément apprécié.

C'est un ouvrage qui est tout simplement beau, juste, très tendre. Bien que le contexte de l'adoption soit très triste, l'histoire n'est pas du tout larmoyante. Le personnage de Gabriel, le grand-père, apparaît un peu bourru mais au fond il s'avère être quelqu'un de très gentil et attachant. La petite bouille de Qinaya est absolument adorable, et malgré les difficultés qu'elle a traversé, son âme d'enfant permet de rendre les choses moins pesantes. J'ai bien accroché également avec le personnage de la grand-mère qui tout aussi charmante, mais moins avec les personnages des nouveaux parents (que l'on voit très peu finalement).

Les illustrations sont à l'image de l'histoire : douces et lumineuses. Ces dessins illustrent parfaitement les différentes scènes de vie qui se succèdent les unes les autres, parfois sans vraiment de lien logique, mais ils nous permettent de voir évoluer la relation entre Gabriel et la petite Qinaya, relation qui vous met du baume au cœur jusqu'à sa terrible fin. En effet, même si le coup de crayon est délicat et léger, je pense que l'histoire autour de cette adoption et des liens intergénérationnels sont bien plus profonds que ce que l'on pourrait imaginer. Il s'agit vraiment d'un bel ouvrage travaillé autant sur le fond que sur la forme.

Je suis très curieuse de lire le deuxième tome pour voir comment cette histoire va se terminer !


©Grand Angle
©Grand Angle

Pauline, fondatrice de Mangeons les livres

Étudiante en Lettres/Communication/Cultures numériques, j'ai lancé ce blog en 2015 afin d'échanger avec vous sur mes lectures. Cela représente comme une sorte de compromis pour moi qui suis à la fois « geek » et rat de bibliothèque. Si vous souhaitez me contacter, vous pouvez m'envoyer un email à mangeonsleslivres@gmail.com, et/ou me rejoindre sur mes réseaux sociaux.

4 commentaires:

  1. Je l'aime d'amour cette BD! J'attends de pouvoir lire le deuxième!

    RépondreSupprimer
  2. Très hâte aussi de lire la suite ! J'aime beaucoup le fait que ça soit la relation grand-père/petite-fille qui soit abordée dans l'adoption plutôt que celle avec les parents qui sont, comme tu l'as dit, très en retraits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui moi aussi, j'ai trouvé ça vraiment intéressant comme point de vue !

      Supprimer

Instagram