Un beau combat contre les préjugés sur l'autisme

http://www.editions-delcourt.fr/images/couvertures/differenceInvisible.jpg
©Delcourt (cliquez sur l'image pour voir la couverture en entier)

 
Titre : La différence invisible
Auteur : Julie Dachez, 
Mademoiselle Caroline
Édition : Delcourt
Nombre de pages : 196 pages
Parution : Septembre 2016
ISBN : 9782756072678



Le résumé de l'éditeur :

Marguerite a 27 ans, en apparence rien ne la distingue des autres. Elle est jolie, vive et intelligente. Elle travaille dans une grande entreprise et vit en couple. Pourtant, elle est différente. Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée. 

Mon avis :

Je connaissais très peu le sujet du syndrome d'Asperger alors cette bande dessinée m'a été très instructive. Basée sur la propre vie de Julie Dachez, auteure de l'histoire et elle-même diagnostiquée Asperger à 27 ans, nous suivons dans cette BD le quotidien de Marguerite et comment elle fait face à la vie. L'histoire peut sembler banale mais elle permet de vraiment bien comprendre les problèmes que peuvent rencontrer les personnes atteintes du syndrome au quotidien. On aperçoit ainsi les angoisses qui tiraillent Marguerite chaque jour, mais également les choses qui la passionnent et qui la rassurent. Une double vision qui nous permet d'assimiler les petites différences qui font tout.

C'est aussi un beau témoignage sur la tolérance, sur l'acceptation de soi-même et des troubles qui constituent le syndrome. Je pense que l'idée était de démontrer qu'il ne s'agit pas d'un fardeau et que l'on peut très bien vivre comme tout le monde en s'adaptant, puisque finalement, rien ne nous différencie énormément. Il faut vraiment combattre les idées reçues sur l'autisme et ses différentes formes, et surtout arrêter de juger une personne parce qu'elle ne réagit pas comme nous.

Mais pour moi ce qui fait la force de ce témoignage, c'est le support choisi : la bande dessinée. Je trouve l'histoire superbement illustrée, avec une douceur et une finesse vraiment touchante. Le jeu des couleurs est très bien maîtrisé, ainsi on passe d'un quotidien difficile tout gris, à une renaissance du personnage après son diagnostique, qui se manifeste par des planches pleines de couleurs et de vitalité. Les dessins transmettent un véritable message, parfois même plus que les mots.

Petit plus : à la fin de l'ouvrage, il y a une petite partie documentaire qui revient sur qu'est-ce que l'autisme et le syndrome d'Asperger. C'est très simple à comprendre et permet d'appréhender d'autant mieux les choses.

©Delcourt
©Delcourt

Pauline, fondatrice de Mangeons les livres

Étudiante en Lettres/Communication/Cultures numériques, j'ai lancé ce blog en 2015 afin d'échanger avec vous sur mes lectures. Cela représente comme une sorte de compromis pour moi qui suis à la fois « geek » et rat de bibliothèque. Si vous souhaitez me contacter, vous pouvez m'envoyer un email à mangeonsleslivres@gmail.com, et/ou me rejoindre sur mes réseaux sociaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Instagram