La correspondance de deux passionnés de littérature

http://www.livredepoche.com/sites/default/files/styles/cover_book_focus/public/media/imgArticle/LGFLIVREDEPOCHE/2012/9782253155751-T.jpg?itok=VtguzesY
(clique sur l'image pour voir la couverture en entier)



Titre : 84, Charing Cross Road 
Auteur : Helene Hanff
Édition : Livre de Poche
Nombre de pages : 160 pages
Parution : Octobre 2003
ISBN : 9782253155751





Par un beau jour d'octobre 1949, Helene Hanff s'adresse depuis New York à la librairie Marks & Co., sise 84, Charing Cross Road à Londres. Passionnée, maniaque, un peu fauchée, extravagante, Miss Hanff réclame à Frank Doel les livres introuvables qui assouviront son insatiable soif de découvertes. Vingt ans plus tard, ils s'écrivent toujours et la familiarité a laissé place à l'intime, presque à l'amour. Drôle et pleine de charme, cette correspondance est un petit joyau qui rappelle avec une délicatesse infinie toute la place que prennent, dans notre vie, les livres et les librairies. Texte inattendu, 84, Charing Cross Road fait l'objet, depuis les années 1970, d'un véritable culte des deux côtés de l'Atlantique. 

Avant de vous présenter mes autres lectures du mois de mai, j'aimerais vous parler de ce roman. Je l'ai lu il y a maintenant presque un an et pour l'instant aucun autre roman épistolaire n'a détrôné sa première place dans ma bibliothèque.

Cet ouvrage reprend la retranscription mot pour mot de la correspondance qu'a réellement entretenu Helene Hanff avec la librairie Marks & Co durant de nombreuses années. Dans ce livre, on suit non seulement ses échanges avec le libraire Frank Doel, avec qui elle tisse une drôle de relation, mais également ceux avec les autres libraires du magasin, voire même parfois avec les proches de Frank (comme sa femme, ses filles ou sa voisine). Ainsi, ce roman épistolaire à plusieurs voix donne un côté très vivant à l'histoire.

Le ton qu'emploie Helene dans ses lettres est tantôt sérieux, tantôt léger, parfois un peu excentrique, et toujours bercé par une pointe d'humour. Elle se montre ainsi très joviale, généreuse avec Frank et tous les autres, n'hésitant jamais à les remercier pour les livres qu'ils lui envoient.

Cependant, ne vous attendez pas à une réflexion profonde sur les livres et la littérature. Il s'agit ici vraiment d'une correspondance très terre-à-terre, qui retranscrit surtout l'histoire d'une amitié un peu hors norme plutôt que des dialogues sur de grands auteurs

Pour ceux qui auraient déjà lu ce livre, sachez qu'Helene Hanff a également écrit en quelques sortes une suite de ce roman sous le nom de La Duchesse de Bloomsbury. Tenu comme un journal de bord, elle y raconte son voyage en Angleterre et ses rencontres avec les libraires et la famille de Frank. 

Pauline, fondatrice de Mangeons les livres

Étudiante en Lettres/Communication/Cultures numériques, j'ai lancé ce blog en 2015 afin d'échanger avec vous sur mes lectures. Cela représente comme une sorte de compromis pour moi qui suis à la fois « geek » et rat de bibliothèque. Si vous souhaitez me contacter, vous pouvez m'envoyer un email à mangeonsleslivres@gmail.com, et/ou me rejoindre sur mes réseaux sociaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Instagram