Lettre ouverte au monde

http://i-exc.ccm2.net/iex/1280/1520782362/866641.jpg
©Autrement (cliquez sur l'image pour voir la couverture en entier)
 


Titre : Inconnu à cette adresse
Auteur : Kressman Taylor
Édition : Autrement
Nombre de pages : 64 pages
Parution : Novembre 2000
ISBN : 9782862609119
  



1932. Martin Schulse, un Allemand, et Max Eisenstein, un Juif américain, sont marchands de tableaux en Californie. Ils sont aussi unis par des liens plus qu'affectueux - fraternels. Le premier décide de rentrer en Allemagne. C'est leur correspondance fictive entre 1932 et 1934 qui constitue ce petit livre inédit en France, écrit par une Américaine en 1938, et salué à l'époque aux États-Unis, comme un chef-d’œuvre. Incisif, court et au dénouement saisissant, ce livre capte l'Histoire avec justesse. C'est un instantanée, une photographie prise sur le vif qui décrit sans complaisance, ni didactisme forcené, une tragédie intime et collective, celle de l'Allemagne nazie. 

Cher Monde,

Après avoir lu une telle correspondance, je ne peux que t'adresser cette lettre. Incisif, court et saisissant sont bien les mots qui la décrivent cette correspondance, ces lettres fictives et pourtant bien trop réelles. J'ai été touchée au départ par cette belle amitié, que l'on pourrait presque qualifier de fraternité d'ailleurs, que rien ne semblait pouvoir ébranler. Oui touchée, vraiment, jusqu'à ce fameux 30 janvier 1933. Jusqu'à cette prise de pouvoir par les forces extrêmes, cette manipulation opérée par Hitler sur le peuple allemand détruit après la Première Guerre Mondiale. Ces Allemands mêmes qui se sentaient seuls, perdus, humiliés et qui ont vu en ce Führer un espoir de renouveau, une nouvelle patrie, une nouvelle destinée. Mais à quel prix ? Derrière cet homme, cette politique, on ne le sait que trop bien, se cachait une haine démesurée, une soif de vengeance contre un peuple, contre des hommes qui n'avaient rien fait pour mériter ce déchainement. De la folie tout simplement. J'avais espoir au départ, alors que Martin semblait réaliser qu'Hitler n'était pas sain d'esprit, que celui-ci réagisse, qu'il fasse quelque chose. J'avais espoir qu'il prenne le parti de son ami Max, lui-même accablé par toutes ces horreurs que l'on affligeait à son peuple, à ses frères de religion. Mais non. Martin s'est fait endoctriné comme tant d'autres. Peu importe son intelligence, sa richesse ou son libéralisme. Il s'est fait prendre dans les mailles du filet nazi. C'est une histoire, un personnage qui fait tristement échos au Rhinocéros de Ionesco. Et nous voilà maintenant, à lire ces quelques échanges, à voir ou revoir l'Histoire se dérouler sous nos yeux, révolté mais impuissant. Impuissant à l'époque, mais aujourd'hui ? À l'heure où les guerres de religion font encore rages, où les amalgames ne sont que de plus en plus présents, j'ai la ferme conviction que nous pouvons agir, que nous devons agir. Nous pouvons nous lever, crier haut et fort, défendre tous ceux qui sont persécutés sans raison, tous ces innocents. Parce que moi, cher Monde, je refuse que l'Histoire se reproduise. Et j'espère sincèrement que toi aussi.

Je ne parle ici que de religion, mais il est bien évident que cela s'applique à tout type de discrimination, au racisme, à l'homophobie ou au sexisme. J'estime qu'en 2017, le Monde devrait comprendre que nous sommes avant tout des êtres humains, que nous naissons égaux et qu'il n'est plus possible de discriminer quelqu'un pour sa couleur de peau, sa religion, son genre ou ses attirances. Aimons-nous les uns les autres comme nous sommes, car ce qui a toujours fait la beauté de notre Monde, c'est sa diversité.

Pauline, fondatrice de Mangeons les livres

Étudiante en Lettres/Communication/Cultures numériques, j'ai lancé ce blog en 2015 afin d'échanger avec vous sur mes lectures. Cela représente comme une sorte de compromis pour moi qui suis à la fois « geek » et rat de bibliothèque. Si vous souhaitez me contacter, vous pouvez m'envoyer un email à mangeonsleslivres@gmail.com, et/ou me rejoindre sur mes réseaux sociaux.

2 commentaires:

  1. Très belle lettre ! (et un classique à lire pour moi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Et oui je pense aussi que c'est un livre qu'il faut vraiment lire

      Supprimer

Instagram